Qu’est-ce que le LMNP ?

Partager sur :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Souhaitez-vous investir dans l’immobilier en tant que Loueur Non Meublé Professionnel (LMNP) ? Selon la définition du LMNP, c’est un statut fiscal qui permet à un investisseur d’acquérir un bien immobilier afin de le louer meublé à un tiers. Alors, qu’est-ce que le statut LMNP et comment l’obtenir ? Ce mini-guide vous en dira plus.

Statut de LMNP : qu’est-ce que c’est ?

Le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) concerne la location de logements meublés (appartement, maison, gîte, etc.) dont les revenus générés ne dépassent pas 23 000 euros par an.

Réellement, en tant que propriétaire, vous disposez d’un statut qui vous permet de louer en meublé un logement et dont les recettes qui découleront de cette location ne dépassent point un certain seuil.

Quelles conditions remplir pour avoir ce statut ?

Pour ce qui est des obligations, vous devez impérativement vous enregistrer auprès du centre des impôts dont dépend votre bien immobilier concerné. Pour cela, vous devez remplir le formulaire Cerfa n° 11921*05 « déclaration de début d’activité-Personne physique non-salariée indépendante » (P0i) et le soumettre au Greffe du tribunal de Commerce.

Vous pouvez l’avoir en vous rendant sur www.impot.gouv.fr. ou auprès du service public. Une fois que votre dossier sera traité, il vous sera remis une immatriculation afin de vous permettre d’obtenir un numéro de SIRET et de commencer votre activité de loueur en meublé.

Dispositif LMNP : que faut-il savoir ?

La Location Meublée Non Professionnelle est un dispositif de défiscalisation immobilière plus ancienne et accessible en France depuis 1949. Elle vous permet donc de réduire d’une manière considérable vos impôts à l’aide de l’amortissement.

En d’autres termes, mettre en location ou sous-location votre bien meublé est une activité commerciale assez lucrative. De ce fait, vos loyers perçus sous le régime de la LMNP sont répartis dans le groupe des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC). Contrairement, à vos revenus fonciers, classés uniquement dans la catégorie locations vides.

Ainsi, vous aurez le choix entre deux régimes d’imposition : le régime réel et le régime micro-BIC.

Le régime micro-BIC

Si vos revenus sont inférieurs à 32 000 euros, dans ces circonstances, aucune charge ne sera déductible, mais votre revenu net imposé sera calculé suite à un abattement de 50 %. Ce régime s’avère intéressant si vos charges ne dépassent pas 50 %.

Le régime BIC réel

Celui-ci est obligatoire pour les revenus supérieurs à 32 000 euros. Il vous est important de tenir une comptabilité pour des charges déductibles telles que les intérêts d’emprunts, les frais de notaire, la taxe foncière, la taxe d’habitation, les assurances, les travaux de répartition, etc. Retenez que vos biens acquis seront considérés dans l’assiette de l’ISF.

Quels sont les biens éligibles au statut LMNP ?

Désormais, ce ne sont pas toutes les résidences qui sont éligibles. Découvrez ici les maisons qui peuvent vous permettre d’accéder à ce statut.

Les résidences à caractère touristique

La France est l’une des destinations touristiques les plus appréciées. Assurément, les résidences de tourisme comportent différentes chambres ou appartements destinés à accueillir des vacanciers toute l’année.

Des services comme des infrastructures sportives ou de restauration sont également rattachés à cette catégorie. Cependant, pour mieux peaufiner votre stratégie, il est judicieux que vous fassiez une étude des secteurs d’activité économique.

Les résidences estudiantines

De nos jours, la France a pour but essentiel de multiplier par deux le nombre de ces biens afin d’atteindre le seuil des 680 000 chambres étudiantes. Ces résidences sont certainement destinées à des étudiants qui souhaitent avoir des logements munis d’équipements.

Sur ce marché, si vous êtes un investisseur, vous obtiendrez un soutien de la part du Ministère de l’Enseignement Supérieur, car il manque un grand nombre de logements étudiants, ce qui constitue une forte opportunité pour vos affaires.

Les résidences d’affaires

Ces genres de résidences sont encore appelés des résidences services. Il s’agit en réalité de bâtiments qui sont spécialement conçus pour des voyageurs d’affaires. La demande en résidences d’affaires est nettement grandissante dans les villes depuis 2008. De ce fait, malgré la crise, celles-ci représentent un vrai secteur d’investissement.

Les résidences seniors

À la différence des Établissements d’Hébergement pour personnes âgées, ces infrastructures facilitent les habitudes des personnes indépendantes à la retraite. Grâce à leur nature, ces résidences proposent des services (restauration, personnel de ménage, etc.) et se trouvent généralement au cœur des villes. En tant qu’investisseur, si vous prenez en compte le vieillissement de la population et l’allongement de l’espérance de vie, vous pourriez accroître votre chiffre d’affaires avec ce type de résidences.

Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes

Ce sont des résidences qui offrent des prestations médicalisées de même qu’une aide au quotidien pour les personnes âgées dépendantes. Dans ce cadre, un personnel de santé est disponible pour assurer leur fin de vie.

Par opposition aux autres catégories de résidences, celles-ci offrent un rendement nettement supérieur et sécurisant. Selon des estimations, dans les prochaines années, le nombre de personnes âgées risquerait d’augmenter de 25 %. Par conséquent, vous pourriez bénéficier d’investissements attrayants sur ce marché.

Quels sont les avantages et les contraintes du statut LMNP ?

Le statut de LMNP a quelques avantages, mais aussi des inconvénients.

Les avantages du statut de LMNP

Les prix d’acquisition d’un bien en statut LMNP sont généralement faibles et vous pouvez percevoir des offres de l’ordre de 60 000 euros. En effet, en tant qu’acquéreur, vous ne disposez pas de gestion locative à votre charge parce que le bien est entièrement géré par un gestionnaire de résidence que vous aurez nommé.

D’ailleurs, le bail commercial regroupe la répartition des charges entre les parties. Ainsi, les loyers vous sont versés et une revalorisation de l’immobilier pourrait naître. Concernant vos biens neufs, vous pouvez profiter de la TVA et de la fiscalité.

Les inconvénients du statut de LMNP

Malheureusement, il existe des contraintes que vous pourriez rencontrer sur votre chemin en tant que LMNP. En effet, vous ne pouvez pas en tant que propriétaire habiter dans une résidence que vous avez acquise sous ce régime. Ce qui n’est pas le cas d’un investissement immobilier classique.

En outre, certains gestionnaires peuvent vous faire défaut. Pour éviter de vous retrouver dans une telle situation, vous devez donc bien choisir votre gestionnaire ; celui-ci doit être fiable et compétent.

Revendre son bien en LMNP : est-ce possible ?

Il vous est possible de revendre votre bien en LMNP et des professionnels spécialisés existent pour ce type de transaction. Lors de votre revente, la plus-value bénéficiera d’un abattement à compter de la cinquième année de détention.

La taxation sera donc inexistante à partir de la 22ᵉ année d’acquisition. Dans le cas contraire, les plus-values vous seront imposées en fonction du régime classique des plus-values immobilières.

En définitive, le statut du LMNP comporte des avantages insoupçonnables avec des paramètres à prendre en considération. Avant d’obtenir un tel statut, n’hésitez surtout pas à faire appel à des professionnels en LMNP qui vous épauleront dans l’atteinte de vos objectifs.

 

 

VOUS SOUHAITEZ EN APPRENDRE PLUS ?