LMNP : les avantages de l’amortissement

Partager sur :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Signifiant « Location Meublée Non Professionnelle », LMNP désigne un régime fiscal spécial. Celui-ci permet à n’importe qui d’investir dans l’immobilier afin de préparer efficacement sa retraite. Il est également populaire pour sa capacité à réduire les impôts à payer sur ses revenus fonciers. Toutefois, le régime ne s’applique pas à n’importe quel type de bien. Celui-ci est soumis à un certain nombre de règles et de mesures qu’il faut respecter afin d’en bénéficier. Découvrez dans cet article le principe du LMNP ainsi que les avantages offerts par cet amortissement.

Que faut-il savoir à propos du LMNP

Le principe de la location Meublée Non Professionnelle est très simple. Il faut réaliser l’acquisition d’un bien immobilier qu’il faudra mettre par la suite en location. Cependant, il est impératif que le bien soit complètement meublé au moment de sa mise en location. Ainsi, l’acquéreur peut opter pour un bien non meublé tout comme il peut choisir d’acheter un bien immobilier entièrement équipé.

Pour qu’une location soit considérée comme étant meublée, il est important que celle-ci dispose d’un certain nombre de mobiliers ou d’équipements. Il s’agit notamment des meubles courants comme les tables, les chaises et les lampes ainsi que les équipements nécessaires pour la cuisine et les salles de bain. Il faut que la cuisine et les salles de bain soient entièrement fonctionnelles. Les chambres aussi doivent être opérationnelles surtout au niveau de la literie.

Certaines personnes se contentent d’un bien immobilier vide qu’ils se contentent de meubler à leur guise par la suite. D’autres par contre préfèrent acheter directement un bien immobilier entièrement équipé. Ceux-ci optent très souvent pour des résidences de services comme les résidences d’affaires, les résidences de tourisme, les résidences étudiantes ou les EHPAD.

Qu’importe la manière dont un bien meublé est mis en location, celui-ci s’inscrit automatiquement dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux. Ce qui permet de bénéficier de deux types de régimes fiscaux différents : le régime réel et le régime forfaitaire (micro-BIC).

Le régime réel s’applique automatiquement aux LMNP dont les recettes dépassent 70 000 euros. Il permet au propriétaire de réduire ses impôts en déduisant ses charges, ses intérêts d’emprunts et frais de gestion des recettes. Ce régime est néanmoins optionnel pour les LMNP dont les recettes sont inférieures à 70 000 euros.

Le régime forfaitaire encore connu sous le nom de micro-BIC est destiné aux biens meublés dont les recettes sont inférieures à 70 000 euros. Il permet de bénéficier d’une exonération de 50 % sur ses recettes.

Les avantages principaux du LMNP

Des deux régimes rattachés au LMNP, le micro-BIC est certainement celui qui offre le plus d’avantages aux propriétaires. Celui-ci permet principalement de récupérer de la TVA, de bénéficier d’un amortissement pour son bien ou de disposer de revenus qui peuvent ou non être imposés.

La récupération de la TVA

Une personne qui dispose du statut de LMNP est considérée comme étant un commerçant du point de vue de la fiscalité. Ce qui lui donne la possibilité de récupérer le montant de la TVA liée au logement qui revient en moyenne à 20 %.

Sa récupération se fait une seule fois, six mois après la mise en location du bien meublé et est soumise à certaines conditions. Il faut impérativement que la résidence offre au minimum quatre services différents. Il peut s’agir par exemple d’un service d’accueil, d’entretien, de fourniture de linge ou de restauration.

L’amortissement du bien

Le statut LMNP permet aux propriétaires d’amortir leurs investissements immobiliers sur la durée. Le temps moyen d’un amortissement est de 30 ans et peut atteindre 40 ans sur certains types de biens immobiliers. Il permet également d’amortir les investissements consentis pour l’acquisition des meubles sur une durée de 7 ans.

Il faut toutefois noter que l’amortissement en LMNP est considéré comme étant une charge qui se déduit des revenus. Il n’est donc pas supposé engendrer de déficit ou de gain sur les revenus annuels. Dans le cas où des amortissements dépassent le résultat annuel, ceux-ci sont systématiquement reportés sur l’année suivante.

La réduction d’impôts

Il s’agit du dernier avantage qu’octroie principalement le statut LMNP. Ledit avantage n’est pas directement lié à ce type de location, mais plutôt à la loi Censi-Bouvard. Cette dernière est liée au LMNP et permet de réduire ses impôts en investissant dans une résidence de services neuve.

Le taux d’abattement des impôts est fixé à 11 % et s’étale sur neuf ans. Toutefois, pour bénéficier de cette réduction d’impôts le propriétaire doit s’engager son bien immobilier pendant neuf ans au minimum.

Par ailleurs, les biens bénéficiant du statut LMNP bénéficient aussi d’exonération d’impôts lorsqu’ils sont revendus. Elle s’applique seulement aux plus-values réalisées sur les biens détenus depuis 22 ans au moins et sur les prélèvements sociaux appliqués aux biens de plus de 30 ans.

Les autres avantages liés au statut LMNP

La délégation de la gestion locative et la simplicité du statut font également partie des atouts offerts par la location meublée non professionnelle. Si celles-ci peuvent sembler légères en comparaison des précédents avantages, ils sont loin d’être anecdotiques.

La délégation de la gestion locative

Lorsque vous décidez de faire de l’investissement locatif en LMNP, il y a de fortes chances que sa gestion soit assurée par une société d’exploitation professionnelle. Inutile de rappeler les avantages offerts par la délégation de sa gestion locative.

En dehors du gain de temps énorme que celui-ci offre, il permet de disposer régulièrement de son loyer en tant que propriétaire. En effet, grâce à un bail commercial pouvant s’étendre sur 9 ou 11 ans, la structure de gestion s’engage à reverser fréquemment la somme due par les locataires à leur propriétaire. Ceci même s’il se retrouve avec des impayés.

La simplicité du statut

De loin, on pourrait penser que le statut LMNP est difficile à obtenir. Pourtant, celui-ci est très simple à disposer sur le plan administratif. Ce n’est qu’au niveau de la déclaration de revenus BIC que les choses se compliquent un tout petit peu.

Mais même là, le problème qui peut se poser est loin d’être insurmontable. Il est possible de se faire accompagner par un expert-comptable. Celui-ci sera capable de vous aiguillonner efficacement dans les différentes étapes à suivre pour faire la déclaration.

VOUS SOUHAITEZ EN APPRENDRE PLUS ?