Négocier le remboursement anticipé d’un prêt immobilier

Partager sur :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Vous souhaitez souscrire à un prêt immobilier afin d’acquérir l’appartement ou la maison de vos rêves ? Sachez qu’avec un crédit immobilier, vous avez désormais l’obligation de rembourser l’emprunt par à-coups durant une période initialement définie avec le prêteur. Ce remboursement peut être effectué suivant plusieurs modalités. Lorsque l’option de remboursement par anticipation est choisie, il est primordial de négocier la suppression des frais d’indemnités du remboursement anticipé pret immobilier après revalorisation au meilleur taux avec l’organisme prêteur.

Remboursement par anticipation d’un crédit immobilier : en quoi cela consiste ?

Le remboursement par anticipation consiste à injecter une somme très importante en plus des mensualités (somme versée chaque mois dans le cadre du remboursement de votre prêt immobilier) en vue de réduire la durée de l’emprunt immobilier ou pour mettre à terme l’engagement du client auprès de l’établissement prêteur.

En effet, lorsque vous avez un peu d’argent de côté ou une entrée d’une somme importante, il est très intéressant de procéder au règlement de votre emprunt immobilier avant l’échéance prévue par le contrat. Cela vous permettra non seulement de réaliser des gains sur les intérêts que vous devez verser à l’organisme prêteur, mais aussi de soulager le poids de votre prêt immobilier.

Le remboursement anticipé prêt immobilier peut prendre deux formes : partielle et totale. Le remboursement anticipé partiel consiste à injecter une partie des sommes dues aux montants déjà remboursés. Cette somme ne couvre pas la totalité du montant restant. En revanche, elle permet de diminuer le montant des mensualités et/ou de réduire la durée du crédit.

Le remboursement anticipé total par contre consiste en un remboursement intégral du crédit immobilier restant. Cette forme permet de mettre fin à votre crédit immobilier.

Le calcul des frais de remboursement d’un crédit immobilier

Le crédit immobilier étant remboursable sur de nombreuses années, il est possible que le remboursement anticipé prêt immobilier soit assujetti au paiement de pénalité ou d’indemnité. Ceci, lorsque vous ne négociez pas une exonération de ces frais avant la conclusion du contrat de crédit immobilier.

Ces frais sont très souvent exigés par l’organisme prêteur afin de compenser son manque à gagner par rapport aux intérêts que l’emprunteur ne va plus lui verser. Le montant de ces pénalités se calcule comme suit : un semestre d’intérêt au taux moyen du crédit. En effet, ce montant ne peut pas dépasser 6 mois d’intérêts sur le capital rendu au taux moyen du prêt.

Il faut noter que le montant de la pénalité ou de l’indemnité de remboursement par anticipation est plafonné par la loi « article R313-25 du code de la consommation ». Selon elle, les frais ne peuvent pas excéder 3 % du capital restant dû. Pour éviter ces frais, il faut penser à négocier une suppression des pénalités du remboursement anticipé de crédit immobilier lorsque vous négociez le taux immobilier.

Crédit immobilier : pourquoi rembourser plus tôt son prêt immobilier ?

Le remboursement anticipé d’un prêt immobilier est une action qui permet de réduire le coût du prêt immobilier en faisant diminuer les mensualités à rembourser et/ou la durée de votre engagement. En outre, en fonction du type d’assurance lié à votre crédit immobilier, vous pourrez faire des bénéfices sur votre assurance de crédit immobilier.

En plus, le remboursement anticipé prêt immobilier vous permettra de souscrire à d’autres crédits immobiliers. Toutefois, cela vous permettra aussi de racheter votre prêt immobilier auprès de votre banque afin de bénéficier d’un meilleur taux auprès d’autres organismes.

Cependant, avant d’opter pour un remboursement anticipé de prêt immobilier, vous devez remplir un certain nombre de conditions. En effet, quoi qu’il arrive, il faut faire vos comptes en vérifiant si le remboursement anticipé sera intéressant financièrement ou si le gain sur les intérêts du prêt sera supérieur aux frais d’indemnités des pénalités.

Cela peut aussi être le cas si vous avez plus à gagner en plaçant votre argent sur un compte rémunérateur. In en est de même en poursuivant le versement des mensualités lorsque vous bénéficiez d’un taux avantageux et qu’il ne vous reste plus beaucoup d’années à rembourser. Cependant, s’il vous reste une longue période de remboursement du crédit immobilier, un remboursement par anticipation sera très avantageux.

Comment et à quel moment faire le remboursement anticipé d’un prêt immobilier ?

Le remboursement anticipé d’un emprunt immobilier étant un droit, le client peut à tout moment régler une partie ou la totalité de son crédit immobilier. Il lui suffira de vérifier en premier lieu si son contrat de prêt immobilier n’interdit pas un remboursement anticipé en dessous d’un certain pourcentage de la somme initiale.

En effet, l’organisme prêteur ne peut en aucun cas s’opposer au remboursement par anticipation d’un crédit immobilier, sauf si le remboursement anticipé est partiel avec un montant de remboursement en dessous de 10 %.

Ensuite, il doit s’adresser à la banque ou l’établissement prêteur via une demande pour lui notifier son intention d’effectuer un remboursement anticipé prêt immobilier. Cependant, la demande de remboursement doit être soumise au moins un mois avant la date du paiement de la mensualité, afin d’éviter les frais d’intérêts intercalaires.

Les conditions du remboursement anticipé d’un prêt immobilier

Le remboursement anticipé d’un prêt immobilier repose sur plusieurs conditions. En effet, celui-ci n’est pas gratuit. Il est très souvent assujetti d’indemnités ou de pénalités lorsque la suppression des frais n’avait pas été négociée avant la signature du contrat.

Les pénalités en cas de remboursement anticipé d’un crédit immobilier

Le seul inconvénient avec le remboursement anticipé prêt immobilier est le paiement des pénalités. Ces pénalités sont considérées (au même titre que les frais d’étude de dossier et les intérêts intercalaires) comme frais annexes. C’est ainsi que les prêts à taux fixe exigent des frais d’indemnités lors du remboursement par anticipation. En revanche, le contrat de crédit immobilier prévoit généralement la possibilité de remboursement par anticipation partiel, sans pénalité pour les emprunts à taux fixe ou à taux variable.

De même, il existe des cas particuliers où le prêteur n’a pas le droit d’exiger des frais d’indemnités de remboursement anticipé prêt immobilier. Il s’agit notamment des cas de prêt employeur, de prêt à taux zéro et de prêt immobilier à taux variable ayant une variation de plus de 2 %.

Est-il possible de négocier une exonération des pénalités lors du remboursement anticipé d’un prêt immobilier ?

L’emprunteur peut toujours tenter de négocier la suppression des indemnités de remboursement anticipé du prêt immobilier avec son organisme prêteur. Cela est possible et facile si l’emprunteur possède un bon profil (remboursant les mensualités dans les délais sans aucune difficulté).

En plus, avant la signature du contrat de crédit immobilier, l’emprunteur peut négocier une exonération des pénalités avec son organisme après la négociation d’un meilleur taux de prêt. Cette option est idéale si le client a de bonnes raisons de penser en amont qu’il pourra effectuer un remboursement anticipé prêt immobilier. En outre, le client doit vérifier son contrat de prêt, car les frais d’indemnités du remboursement anticipé sont dus que lorsqu’ils sont clairement inscrits sur le contrat signé.

En résumé, le remboursement anticipé du prêt immobilier s’effectue très souvent en cas de revente d’un bien ou après une entrée importante d’argent. Toutefois, faites toujours vos calculs avant de vous lancer dans cette aventure. Auquel cas, vous avez toujours la possibilité de négocier le remboursement. Il faudra cependant avoir un certain profil pour rassurer la banque et réaliser des économies à une certaine hauteur.

VOUS SOUHAITEZ EN APPRENDRE PLUS ?