Sélectionner une page

Le métier de marchand de biens implique l’achat d’un bien en passant par sa réhabilitation ou sa rénovation afin d’aboutir à sa vente. Cependant, revendre un bien sans une connaissance du marché et des techniques de vente adaptées est très risqué. C’est pour cette raison qu’il faut se former. Acquérir les connaissances nécessaires requiert le choix d’une bonne formation de marchand de biens.

 

Le métier du marchand de biens

Afin de faire une description fidèle et approfondie du métier de marchand de biens, cette partie relate la fiche de métier, un portrait type d’un marchand de biens, son salaire et la réglementation du milieu.

Fiche métier

Plusieurs activités sont accessibles après votre formation de marchand de biens. Travailler dans le domaine du marchand de biens, c’est devenir en quelque sorte promoteur immobilier. Puisque, ce métier consiste élémentairement à acheter et à revendre tout bien immobilier, déjà construit ou non. Vous pouvez ainsi devenir acquéreur de terrains à bâtir ou d’un fonds de commerce et faire des bénéfices après-vente.

La formation de marchand de biens ouvre la porte à des métiers tels que directeur des programmes immobiliers. Aussi, vous pouvez être directeur d’agence de gestion, gestionnaire de biens immobiliers ou responsable de gestion de patrimoine immobilier.

Ce qui est très avantageux après la formation au métier de marchand de biens est que vous entrez dans un secteur libéral. Vous pouvez avoir accès à la majorité des métiers dans le domaine commercial, administratif et immobilier. De ce fait, vous pourrez rendre toutes sortes de services d’achats, de rénovation et de revente sans heurts juridique.

Portrait type d’un marchand de biens

Un marchand de biens contrairement à ce que l’on pense, n’est pas un agent immobilier. Il n’est pas un négociateur non plus. Le marchand de biens est toute personne capable d’acquérir un bien, de le réhabiliter et de le vendre dans le but de dégager des bénéfices. La différence entre le marchand de biens et les métiers similaires comme celui de l’agent immobilier est que le marchand lui est propriétaire du bien en question.

Ce professionnel de l’immobilier doit être capable de faire la prospection de biens sur le marché présent comme futur. Il doit également pouvoir faire l’estimation de leurs coûts réels afin de prévoir celui des travaux et prévoir les aléas de la conjoncture dans son secteur d’activité.

Salaire du marchand de biens

Le marchand de biens n’a pas de rémunération fixe. Il est considéré comme un commerçant. Son revenu découle des plus-values qu’il réalise sur la revente des biens acquis. Dans ce contexte, il est difficile d’estimer la valeur de ce qu’il gagne. Son bénéfice dépend de sa détermination et de son habileté. Pour obtenir le revenu, il faut opérer un calcul simple. Déduire le prix du bien et les travaux réalisés du montant de la revente.

Une profession non réglementée

Le métier de marchand de biens n’est pas une activité comme les autres. Dans la mesure où il ne nécessite aucune règle particulière. Vous devez noter que le métier de marchand de biens est une activité libérale sans une réglementation. Les professionnels de ce secteur ne sont soumis à aucune contrainte légale et la profession en elle-même n’est pas réglementée. Ainsi toute personne peut devenir marchand de biens

Le marchand en tant qu’indépendant et entrepreneur Bien

Le marchand de biens est un professionnel indépendant. Il doit créer une entreprise pour sa crédibilité et s’inscrire au registre de commerce. La réussite de son entreprise dépend uniquement de sa personne et de sa détermination.

Vous n’avez besoin d’aucun diplôme ni d’aucune formation obligatoire pour vous lancer dans ce métier. Il vous suffit d’avoir une connaissance dans l’immobilier, en droit, en urbanisme, d’avoir la fibre commerciale ainsi qu’un bon capital.

Comment choisir le bon organisme de formation

Le choix de l’organisme de formation est subordonné à plusieurs critères. Dans la variété d’organismes qui s’offrent à vous, il est conseillé d’opter pour les organismes certifiés.

Le premier critère de sélection doit se baser sur les organismes disposant de la qualification OPQF. Ces offices professionnels de qualification des organismes de formation sont conseillés pour plusieurs raisons. En effet, ce sont des organismes ou centres de formation agréés et reconnus pour leurs qualifications qui répondent aux exigences de la profession. Il s’agit du respect de la réglementation, de l’adéquation des compétences et des moyens techniques et humains aux actions de la formation, ainsi que du respect du code de déontologie, du code de conduite professionnelle et du règlement inhérent à la fonction.

Le choix de l’organisme de formation de marchand de biens doit se fonder également sur la notoriété des institutions de formation. Il doit prendre en compte l’expertise et la pédagogie des formateurs. L’expertise des formateurs est indispensable pour la réussite d’une formation de marchand de biens de qualité.

La décision doit prendre aussi en compte le suivi de la formation, la taille des groupes. Il est utile d’avoir une idée du nombre de participants par groupe. Les locaux, les moyens et la localisation d’organismes de formation constituent également un critère de sélection. Par ailleurs, le coût et les mentions obligatoires du contrat de formation sont à vérifier avant d’opérer un choix.

Comment faire financer sa formation de marchand de biens

Il y a plusieurs manières de financer sa formation dans le domaine du métier de marchand de biens. Principalement, le financement de la formation peut se faire sur l’épargne personnelle. Bon nombre de personnes commencent très tôt à épargner en vue de s’offrir une formation.

Aussi, vous pouvez opter pour un emploi à temps partiel pour financer votre formation. Par ailleurs, certains facteurs peuvent alléger votre fardeau financier. En effet, vous pouvez bénéficier d’aides extérieures qui vous permettront de payer votre formation.

On peut citer comme exemple, les bourses de formation, les subventions ou les bourses d’entretien. Dans ces différents cas, vous n’avez pas l’obligation de rembourser ces fonds après votre formation de marchand de biens. Vous pouvez également recourir à des demandes de soutien et des prêts gouvernementaux pour le financement de votre formation.

De même, les marges de crédit des institutions financières peuvent financer votre formation de marchand. Il est question d’une limite de crédit souple avec de faibles taux d’intérêt. Ces institutions offrent des options de remboursement anticipé simples.

Se faire accompagner pour devenir marchand de biens

L’accompagnement pour devenir un marchand de biens relève essentiellement d’une méthode éprouvée. Le succès de votre activité de marchand de biens repose sur votre capacité à fructifier les opérations de vente. Ainsi, vous avez besoin d’un apport financier important pour ne rater aucune opportunité immobilière. Il paraît obligatoire d’avoir un partenaire financier spécialisé si vous n’avez pas les moyens.

En général, les partenaires financiers exigent des garanties avant de vous accompagner. Vous devez garder à l’esprit que les banques n’octroient pas de crédit en l’absence d’une garantie. Elles sollicitent pour la plupart un apport financier entre 15 et 30 % avant de financer des opérations d’achat et de revente.

Aussi, en tant que professionnel marchand de biens, vous avez également la possibilité d’emprunter auprès des banques spécialisées. En cas de difficulté pour financer votre projet, d’autres possibilités s’offrent à vous. C’est le cas du crowdfunding et du love money qui consistent à emprunter auprès des personnes de votre entourage.

Les qualités pour devenir marchand de biens

Tout d’abord, un marchand de biens doit avoir des connaissances avérées dans le domaine de l’immobilier. Puisque son activité l’oblige à acquérir des biens immobiliers pour les revendre. Là, le marchand peut être assimilé à un agent immobilier. Il doit connaître le prix réel des biens pour conclure de bonnes affaires. Aussi, le marchand doit avoir une large connaissance dans l’expertise d’évaluation des biens. Ainsi, il doit savoir évaluer le bien, envisager le coût des travaux de construction et chiffrer le prix de revient.

D’une part, le marchand de biens doit être un commercial hors pair et un excellent négociateur. Il doit prendre en compte toutes les composantes du prix d’un bien avant d’investir. Il doit évaluer tous les avantages commerciaux pour la réalisation d’une vente lucrative. Plus, il réussira à acquérir un bien en faisant baisser les prix, mieux il arrivera à réaliser une plus-value consistante.

D’autre part, le métier de marchand de biens implique d’avoir un certain savoir-faire. Il sera amené à effectuer des travaux de rénovations et de réhabilitations. Ce qui lui impose d’être imaginatif pour séduire sa clientèle. Il doit disposer d’un carnet d’adresses bien fourni pour bien alimenter son activité.

Ensuite, il est appelé à traiter avec les institutions financières pour obtenir des prêts. Il sera amené à traiter avec les professionnels du bâtiment, les artisans en majorité. C’est pour ces raisons que le marchand de biens doit être un professionnel de terrain en passant son temps à la recherche de biens. De cette manière, il est perpétuellement en contact avec tout ce qui touche à l’évolution de son activité.

Les expériences recommandées

Il est important de rappeler qu’aucun diplôme classique n’est exigé pour devenir un marchand de biens. L’expérience recherchée tourne autour du secteur d’activité commerciale, administratif, de la promotion immobilière et autre. Avec au minimum un niveau de baccalauréat plus deux années de formation dans les secteurs d’activité mentionnés. Toute personne peut devenir un marchand de biens s’il le souhaite.

Pour être réaliste, le BTS professions immobilières est l’une des qualifications les plus recommandées. C’est une formation courte et très professionnalisante de niveau Bac + deux années d’étude. Les matières principalement enseignées sont spécifiquement orientées vers l’apprentissage des techniques comptables, mais aussi aux techniques administratives dans l’immobilier. Cette formation touche également le domaine de l’architecture, de l’habitat et de l’urbanisme.

Les professionnels issus de cette formation peuvent en toute simplicité exercer la fonction d’agent immobilier, la fonction de négociateur. Elles peuvent être gestionnaires de biens locatifs ou exercer le métier de marchand de biens. Toutes ces expériences sont recommandables pour avoir la compétence d’exercer un métier de marchand de biens immobiliers. Ces formations citées concourent sans ambiguïté à la réalisation du métier de marchand.

L’évolution de carrière du marchand de biens

La carrière d’un marchand de biens évolue au fil des années, en fonction de ses qualifications et de sa réputation. Au début de sa carrière, le marchand doit éviter de prendre des risques. Il doit investir son argent dans l’acquisition d’un bien après une profonde analyse. Il est conseillé d’analyser les récentes évolutions du prix du bien sur le marché avant d’investir.

Pour construire à long terme sa carrière de marchand de biens, il faut investir dans les affaires sûres et rentables. Prioritairement, il est conseillé de commencer l’activité de marchand de biens par l’acquisition de biens de valeur inférieure. Avec cette méthode, le marchand de biens junior évolue de façon progressive aux biens de valeur supérieure.

Une fois que la réputation de marchand de biens est acquise, il est libre. Il peut investir dans toutes les activités de la sphère du métier de marchand de biens. Malgré l’expérience, vous devez savoir qu’il est sage d’investir dans les affaires sérieuses ayant une rentabilité élevée.

La carte professionnelle pour devenir marchand de biens n’est pas nécessaire

Contrairement aux agents immobiliers, le marchand de biens est dispensé de l’obligation d’établir une carte professionnelle. L’exercice du métier de marchand de biens ne nécessite pas d’avoir une carte de profession. Sans une carte professionnelle, le marchand peut donc acquérir et revendre toutes sortes de biens. Ce critère le diffère largement du métier d’agent immobilier.